Pourquoi le whisky japonais s'accorde si bien avec la nourriture ?

Et avec quels plats il s'accorde le mieux pour une explosion de saveurs en bouche

Le whisky est solidement ancré dans l'apéritif ou le digestif dans le monde occidental. Mais le Japon a toujours été plus ouvert à l'idée de le boire durant repas. En fait, les Japonais sont beaucoup plus ouverts d'esprit sur les boissons qu'ils apprécient avec la nourriture et vous trouverez souvent de la bière, du saké et du whisky sur la table en même temps.

Que manger avec un whisky japonais ?

Vous serez certainement supris par les les possibilités de trouver un bon accord mets et boissons. Il est en effet parfaitement possible d'assortir n'importe quelle variété de whisky du monde avec des aliments, mais certaines caractéristiques du whisky japonais le rendent particulièrement agréable au déjeuner et au dîner.

Heureusement, le point de vue occidental selon lequel le whisky est tout simplement trop fort et riche en alcool pour être consommé en même temps que les aliments est finalement remis en question.

Les clients recherchent de nouveaux accords mets et boissons plus aventureux. Boire du whisky avec des aliments peut ne pas être durable tout au long d'un repas. Mais avec certains plats, le whisky japonais peut offrir autant de complexités gustatives intrigantes que le vin, s'accordant parfois mieux avec des ingrédients tels que le fromage et les fruits de mer.

Le whisky japonais atteind des sommets

Les distilleries de whisky au Japon sont parmi les plus élevées du monde. Beaucoup d'entre elles étant situées entre 700 et 800 mètres au-dessus du niveau de la mer dans les spectaculaires régions alpines du pays. La production de whisky de haute altitude implique un point d'ébullition plus bas, ce qui aide les producteurs à séparer plus facilement l'alcool des éléments chimiques indésirables qui s'y trouvent.

Ce facteur a deux effets utiles : il rend le whisky plus soyeux, à la texture plus lisse, beaucoup plus adapté à l'appariement, et élargit le nez du whisky - en conservant une plus grande variété d'arômes naturels qui peuvent être assortis à la nourriture.

Reflétant les effets de la distillation à haute altitude, les profils des arômes du whisky dépendent aussi fortement de l'environnement naturel dans lequel l'alcool est distillé.

Au Japon, ce facteur est particulièrement important : de nombreuses distilleries sont situées dans des zones de beauté naturelle intacte, bénéficiant d'un air pur et utilisant de l'eau puisée dans des sources connues pour leur pureté - comme les ruisseaux alpins alimentés par la neige.

La pureté de l'eau utilisée pour la distillation du whisky japonais se traduit par presque tous les aspects du caractère de l'alcool - c'est-à-dire les caractéristiques plus douces et plus légères qui ne surpassent pas les saveurs des accords alimentaires.

Une production unique

Tout en s'inspirant très largement des conventions du whisky occidental, certains facteurs rendent le whisky japonais unique, et ouvrent des possibilités intéressantes d'assortiment alimentaire.

Plutôt que le chêne, de nombreux distillateurs japonais choisissent de vieillir leur whisky dans le chêne Mizunara, qui confère des notes de bois, d'épices et de fruits riches.

Cela offre des des possibilités d'association avec une variété d'aliments, notamment des produits de base orientaux. La filtration sur bambou est également utilisée par de nombreuses distilleries japonaises, au lieu ou en complément de la filtration traditionnelle au charbon de bois. Le bambou a l'effet d'adoucir le breuvage et contribue à son profil plus doux et plus convivial.

Un grand potentiel gustatif

Grâce à une culture historique d'expérimentation et d'innovation des distillateurs, les whiskies japonais peuvent atteindre une large gamme de saveurs, allant du riche, sucré et fruité, à l'amer, épicé et goût de noisette. Les notes de salinité sont également une caractéristique commune de l'esprit japonais, parfait pour correspondre à la caractéristique de la nourriture asiatique.

Cette gamme de saveurs, combinée à la variété des whiskies au Japon, signifie que l'équilibre et les nuances sont cruciaux pour le processus de distillation. Associer cette boisson aux aliments est en quelque sorte une forme d'art.

Contrairement aux distilleries occidentales, les distilleries japonaises produisent généralement une gamme particulièrement large de whiskies, ce qui permet aux buveurs d'explorer le spectre des saveurs potentielles tout en restant chez un même producteur.

Des tests de goût ont également montré que le whisky complète les saveurs asiatiques audacieuses en particulier.

Vous pourriez d'abord penser qu'un plat japonais typique comme les sushis est trop subtil pour une boisson puissante comme le whisky ? Bien que le poisson cru ne donne pas beaucoup de saveur, quand on considère l'élément aigre-doux du riz vinaigré, la profondeur maltée de la sauce soja, les notes saumâtres de l'algue nori et la chaleur du wasabi ou du gingembre mariné, le sushi devient un emballage alimentaire complexe qui a besoin d'une boisson pour y faire face.

Mais il ne s'agit pas simplement d'offrir une robustesse pour s'approprier les saveurs audacieuses inhérentes à la cuisine asiatique.

Le whisky a aussi la complexité subtile à combiner avec des goûts et des saveurs moins évidentes en bouche et c'est pourquoi le whisky japonais a un style bien adapté à la nourriture.

Les whiskies japonais sont respectés pour leur équilibre et leur finesse, ce qui signifie qu'ils s'harmonisent plus facilement avec un plat tout en offrant une base de goût stable.

La salinité de nombreux whiskies peut fonctionner avec des plats à base de fruits de mer ou d'algues, tandis que la malt s'accorde particulièrement bien avec le miso ou la sauce soja.

Cette idée de la sensation buccale est un autre facteur à prendre en compte lors de l'appariement du whisky et de la nourriture. Il y a typiquement beaucoup de textures différentes dans la nourriture japonaise et les whiskies peuvent aussi varier dans leur qualité textuelle.

Culture de l'alcool au Japon

Le whisky japonais a développé une culture de consommation bien distincte de toutes les autres dans le monde. Le whisky n'est pas immédiatement associé au repas en Occident. Par contre au Japon il fait partie intégrante du paysage social.

On le déguste avec les amis et la famille dans les bars, dans les restaurants ou autour de la table. La légèreté, la polyvalence de la saveur et la texture lisse du whisky japonais lui-même fait qu'il ne "surpasse" ni l'occasion ni la nourriture, de sorte qu'il fonctionne aussi bien pour les repas occasionnels comme les déjeuners et les collations, que pour les occasions spéciales.

Highball et cocktails lors d'un repas japonais

La façon la plus populaire de boire du whisky au Japon est le style highball. Cala signifie essentiellement servir l'alcool avec de l'eau gazeuse et de la glace, et éventuellement une tranche de citron.

Le highball se prête au même style de consommation décontractée qui aide le whisky japonais à se marier si bien avec la nourriture. En fait, le style est si populaire que la boisson peut même être achetée dans des distributeurs automatiques en canettes.

La polyvalence du whisky japonais en fait également un compagnon idéal pour les cocktails, ce qui ouvre une nouvelle gamme de possibilités d'accords culinaires, notamment avec les desserts et les snacks.